Un ancien apprenti coiffeur médaillé

C’est par passion que Samuel Chikly choisit de se former à la coiffure. « Issu d’une famille d’artistes et d’intellectuels, j’étais un garçon rêveur, plein d’imagination qui aimait faire des choses de ses mains ». En effet, il a toujours eu la fibre artistique et il recherchait donc un métier créatif. Il passe donc son CAP au CFA d’Arnouville tout en étant apprenti dans un salon Dessange.

Il exerce ensuite pendant 10 ans dans un salon Biguine avant de devenir responsable des salons Elexia d’Île-de-France. C’est un premier pas vers la gestion qu’il poursuit en créant sa propre entreprise en 2007 à Enghien-les-Bains. « A 15 ans, j’avais déjà en tête de créer mon entreprise, je voulais être libre de mes choix, indépendant aussi bien artistiquement que financièrement ».

Le salon « BO coiffure » à Enghien-les-Bains trouve tout de suite sa clientèle, ce qui l’amène à ouvrir deux nouveaux salons, à St Germain-en-Laye et Levallois. En parallèle, il exerce des missions ponctuelles dans l’univers des studios photo, des magazines de mode et des émissions télévisées. « Ces missions me permettent de stimuler ma créativité ».

Pour Samuel, la formation des jeunes est très important : «  Je fais partie d’une chaîne : j’ai été apprenti et je forme à mon tour des apprentis. Chacun a sa place et son rôle à jouer ». Il tient d’ailleurs à remercier sa professeur de coiffure du CFA d’Arnouville, qui est maintenant responsable pédagogique au CFA d’Eaubonne : « J’ai beaucoup d’estime pour elle car elle m’a fait aimé le métier ».

Son conseil aux jeunes qui veulent se lancer dans la coiffure ? « Arrêter de compter ses heures et se donner à fond pour apprendre un maximum de choses ».

Vendredi 17 mars, il a reçu la médaille de bronze de l'excellence artisanale décernée par la Chambre de Métiers et de l'Artisanat du Val d'Oise.

About the Author