Les apprentis de l'IMA Eaubonne aux petits soins pour les personnes âgées

C'est un beau projet que les apprentis en Coiffure et en Esthétique de l'IMA Eaubonne mènent depuis quelques mois. A l'initiative de leurs professeurs Yamill Perez et Florence Joathon, ils se rendent une fois par mois à la maison de retraite d'Andilly pour proposer des soins aux personnes âgées. L'objectif est d'offrir des prestations de coiffure et de soins esthétiques aux résidents qui n'ont pas forcément les moyens de faire appel à des professionnels.

Pour les bénéficiaires, c'est une véritable bouffée d'oxygène. "Est-ce que Morgane est là aujourd'hui ?" demande un vieux monsieur. "C'est ma fiancée vous comprenez, il n'y a pas d'âge pour tomber amoureux !".

Shampooing, coupe, brushing, ce jeudi 15 mars, 9 apprentis coiffeurs se relaient pendant toute une après-midi pour s'occuper d'une vingtaine de personnes âgées. Très prévenants, ils font attention à ne pas les brusquer et sont aux petits soins pour leurs clients du jour. "On aime leur faire plaisir, on est content quand on voit qu'ils repartent avec le sourire" explique Blandine qui vient pour la 2ème fois. "C'est une belle expérience humaine" ajoute Nicolas, son camarade de classe.

Même si certains gestes sont parfois difficiles, car les résidents n'ont pas toutes leurs facultés physiques et mentales, l'animatrice, les aides soignants et les enseignants de l'IMA ne sont jamais loin.

D'ailleurs, le projet s'inscrit dans un cours de pratique comme l'explique Mme Joathon, professeure de coiffure : "La particularité des personnes âgées est qu'elles ont, soit des cheveux très fins soit très épais, on est sur deux extrémités. Les cheveux poussent aussi très bas dans le cou et les apprentis ne pensent pas forcément à les couper dans cette zone".

Tout est pensé pour le bien-être des résidents, comme par exemple un shampooing spécial contre le jaunissement et un massage du cuir chevelu pour les détendre. Il faut aussi aller vite car certains résidents fatiguent "Monsieur, ma cliente s'est endormie pendant le brushing, sa tête penche, qu'est-ce que je fais ?" demande une jeune apprentie à son professeur M. Perez.

Celui-ci est ravi de voir l'enthousiasme des apprentis pour le projet "Ils ont un comportement complètement différent en étant confronté à un public fragilisé. C'est très formateur sur le plan humain et cela s'inscrit dans la veine de la socio-coiffure qui se développe de plus en plus depuis 2 ans".

Sa collègue Florence Joathon partage son egouement : "Avec ces visites à la maison de retraite, les apprentis apprennent l'autonomie et le sens des responsabilités. Avec des personnes âgées on ne peut pas faire n'importe quoi, il faut être patient et avoir des gestes délicats. Au début, ils étaient un peu gênés par l'âge des résidents mais au fur et à mesure, ils sont de plus en plus à l'aise". En effet, les jeunes gens n'hésitent pas à blaguer avec certains habitués de ces ateliers de coiffure mensuels.

Du côté des résidents et de leurs proches, l'initiative est accueillie avec beaucoup de sympathie. Bernadette voit très clairement les bienfaits pour sa maman Suzie : "Ça lui fait beaucoup de bien qu'on prenne soin d'elle, elle redevient coquette et féminine, ça lui fait du bien au moral. Quand elle se regarde dans la glace à la fin, elle reprend conscience de son corps."

Les apprentis apportent aussi un vent de fraicheur dans le quotidien des résidents : "C'est bien pour eux de voir des nouvelles têtes, les jeunes leur apporte leur dynamisme !". "Ce sont un peu comme nos grands-parents. On vient une fois par mois mais je voudrais venir plus souvent " conclut Morgane.

Un bel échange inter-générationnel !

Nous remercions Lina Rogier, animatrice à l'EHPAD d'Andilly, pour son investissement et son dynamisme qui a permis la mise en place de ce projet.

About the Author