Apprenti(e) du mois : Mélanie en BTS Esthétique

Très calme et posée, Mélanie est une jeune femme qui est arrivée dans l'esthétique par hasard. En effet, c'est après avoir obtenu un BTS Management des Unités Commerciales (MUC) et travaillé quelques années en tant que commerciale, notamment dans l'immobilier, qu'elle souhaite passer un BTS en Esthétique. Son objectif est alors très clair : devenir formatrice pour une grande marque de luxe. Nul doute que cette double compétence saura séduire les employeurs !

Mais le chemin n'est pas si simple ... Pour être admise en BTS Esthétique, Mélanie doit obligatoirement avoir au minimum un CAP qui lui donne les bases du métier. Qu'à cela ne tienne ! Elle sait qu'elle ne sera jamais esthéticienne en institut mais s'attèle tout de même au CAP. Elle le passe en candidate libre, tout en continuant à travailler comme commerciale en parallèle.

Puis elle intègre le CFA d'Eaubonne pour passer son BTS Esthétique en apprentissage. "L'esthétique, cela ne s'arrête pas à être esthéticienne, il y a plein de possibilités et le BTS ouvre beaucoup de portes. On a trop souvent tendance à voir les voies professionnelles comme des études courtes alors qu'on peut très bien commencer en CAP et continuer jusqu'en BTS !".

Pour elle qui a déjà connu la vie active, l'apprentissage est très positif comme mode de formation : "Pour trouver ensuite un emploi, c'est tellement plus facile quand on a déjà un pied dans le monde du travail. Passer par l'apprentissage ouvre beaucoup de portes auprès des entreprises".

About the Author